Le LSV | Ses activités | Ses membres | Liens


Laurent Fels
(II)


Tristesse

 

Un souvenir

qui chuchote ce mot terrible

 

            ADIEU

 

devant une blessure

encore ouverte

            peut-être réouverte.

 

Oreilles devenues sourdes

comme on aurait pu le prévoir.

 

Une dernière fois encore

la main essaie d’écrire

ce que la bouche ne peut exprimer.

 

Mais la page restera vide

comme une terre en friche ;

trop grande est la douleur

qui se cache derrière ce pan de mur.

 

Phébus semble avoir disparu

et les nuages

deviennent le miroir

d’une dépression intérieure.

 

Si le sang coulant dans les veines

était devenu noir,

la terre aurait saigné

des gouttes d’or

derrière un front obscur.

 

Une existence aussi fragile

qu’un bouquet de Noli me tangere.

 

Qu’eussent-ils dit

si leur bouche avait su parler ?

 

Offerts en holocauste

sur un autel vivant.

Comme les derniers bouts de chair

qui se touchent timidement

nos corps vont se rejoindre dans l’éternité.



Le LSV | Ses activités | Ses membres | Liens

© Laurent Fels, inédit. & LSV, 2005